Animé par Daniel Pescio, Parfumeur, et Léa Desportes, en charge du pôle Formation des Editions Jean Lenoir, l’Atelier Vin & Parfum vous embarque pour un fabuleux voyage au pays des odeurs et lance une passerelle entre les univers du Vin et du Parfum.
Léger comme les molécules volatiles qui s’échappent des flacons, notre l’atelier se veut un moment de partage sensoriel et ludique. Laissez vos complexes à la porte : pour comprendre un vin ou un parfum, il suffit d’avoir un nez !
Nous vous proposons une approche sensorielle pour apprendre à les lire. A "lire" et à "écrire" puisque vous repartez avec votre création parfumée.
 

Une approche sensorielle

Piliers du patrimoine culturel français et occupant une place de choix dans l’économie hexagonale, le vin et le parfum se déchiffrent avec la même grammaire (ou presque).
Déguster un vin mobilise tous nos sens. La vue nous renseigne sur sa « robe », sa limpidité et ses nuances. C’est elle qui nous oriente, nous plaçant parfois sur la mauvaise piste. L’habit ne fait pas toujours le moine et il faut s’en méfier. L’ouïe excite nos papilles lorsque le délicat pétillement des bulles ou le bruit franc d’une bouteille qu’on débouche parviennent à nos oreilles. Grâce à notre odorat nous percevons la richesse et la diversité des odeurs au nez- ce qu’on appelle l’olfaction directe- puis des arômes en bouche (l’olfaction rétronasale). Les informations gustatives et tactiles nous révèlent les saveurs et le toucher en bouche (la rondeur ou le rugueux par exemple).
La découverte d’un parfum est lui aussi un rituel synesthésique. Nous commençons par toucher un flacon et regarder son « jus ». Nous l’essayons sur une « touche ». Nous découvrons les notes, comme les arômes du vin, des plus volatiles au moins volatiles. Nous vaporisons le parfum sur la peau, au contact de laquelle il dévoilera d’autres facettes de sa composition.
La richesse sensorielle n’est pas le seul point commun entre vin et parfum. La maturation, le vieillissement et le terroir influent également sur le profil aromatique et la qualité du produit final.

Le programme

L’art de sentir : quelques bases de neurosciences, d’œnologie et de parfumerie avant de commencer
 
  • Le fonctionnement de l’odorat : voyage olfactif dans notre cerveau
  • Du cep de vigne jusqu’au verre : l’origine des arômes du vin
  • Le parfum : du choix des matières premières à sa composition
  • Accords entre arômes du vin et notes parfumées 
L’art de déguster en trois étapes
 
  • Dégustation d’un vin blanc et d’un vin rouge au nez puis en bouche
  • Sentir un accord parfumé créé à partir du profil aromatique des vins
  • Sentir un parfum contenant cet accord
L’art de lire et écrire le parfum
 
  • Comprendre comment un parfumeur compose un parfum
  • Connaître la structure d’un parfum par sa pyramide olfactive
  • Comprendre la différence entre une note et un accord parfumé
  • Choix des matières premières, accords, et univers olfactif pour la création du parfum
  • Ecriture de la formule à l’aide du parfumeur
  • Réalisation d’un parfum vaporisateur (30ml) 

 

Les formateurs

Brésilien de naissance, Daniel Pescio vit et travaille en France depuis plus de 25 ans. Diplômé de l’ISIPCA, l’Institut Supérieur du Parfum à Versailles, il a travaillé pour de prestigieuses maisons telles que Chanel, Dior, Tom Ford, Prada, Narciso Rodrigues, Hermès, Serge Lutens, By Kilian, Cartier ou encore Guerlain.
En 2010,  Daniel Pescio intègre l'équipe des Editions de Parfums Frédéric Malle en tant que Responsable Retail, Export, Formation. En 2015, il créé sa propre société de parfums, DP Parfums, et il intervient depuis en tant que parfumeur indépendant dans le domaine de la création, de l'animation d'ateliers et de l'expertise parfums, en France et à l'étranger. Daniel Pescio est membre de la Société Française des Parfumeurs depuis 2006.

Responsable de la formation aux Editions Jean Lenoir, Léa Desportes a travaillé à plusieurs niveaux de la filière vin. Après avoir aidé les producteurs à vendre le leur en Asie, elle rentre en France pour s’occuper de la promotion d’un Cru des Côtes du Rhône. Elle rejoint en 2013 Le Nez du Vin, où elle participe notamment à la création de L’Ecole du Nez. Formée à la dégustation en Bourgogne et auprès de Jean Lenoir, elle devient technicienne supérieure en viticulture œnologie pour comprendre toujours mieux d’où vient le vin.